Blog

La Pubalgie et l’ostéopathe

Si il y a une pathologie que je n’aimerai pas avoir c’est bel et bien celle ci. La pubalgie est souvent la blessure du sportif ( football, basket etc…) mais bien évidemment qu’on peut la retrouver chez le non sportif. Souvent plus longue à traiter que les autres pathologies articulaires, la pubalgie siège au niveau du pubis. Quelles sont les causes de cette pathologie ? Comment la traite t on ?

I Rappel Anatomique

Le bassin est formé par 3 os principaux qui sont les 2 ailes iliaques ( ou iliums) réunis en avant et formant une articulation : la symphyse pubienne, et s’articulant en arrière avec le sacrum ( = articulations sacro-iliaques). La symphyse pubienne est le lieu d’insertion de différents muscles tels que les grands droits ( abdominaux) sur le haut de la symphyse et les muscles adducteurs qui eux s’insèrent sur le bas de la symphyse pubienne.

II Causes

Pour moi, il y a 3 grandes causes distinctes à la pubalgie. 3 causes donc selon ma logique et le principe de causalité qui amène à 3 pathologies distinctes. Parfois on peut retrouver 2 causalités qui se superposent. Je m’explique… Lorsque l’on parle de pubalgie, on parle essentiellement d’un lieu ou siège une douleur. Comme ce lieu possède plusieurs types de structures, alors à chaque structure atteinte, une pubalgie spécifique. C’est alors que l’on retrouve la pubalgie haute, la pubalgie basse, et la pubalgie « centrée de type purement mécanique » qui intéresse l’articulation de la symphyse pubienne.

a) La pubalgie haute des grands droits

Cela arrive souvent sur un effort des abdominaux comme la musculation des abdominaux par exemple. L’individu va alors ressentir une vive douleur sur la partie haute du pubis en relation direct avec les abdominaux. La moindre toux peut alors exacerber la douleur.

b) La pubalgie basse des adducteurs

On la retrouve principalement dans les sports ou le changement rapide et vif des appuis est importants ( tennis, foot, basket). L’individu présentera alors une vive douleur sous le pubis.

c) La pubalgie centrée de la symphyse pubienne

Cette pubalgie trouve sa causalité dans le blocage de la symphyse pubienne.

En théorie cela est vrai mais par expérience, lorsque cela arrive, l’inflammation due à ce blocage touche les parties anatomiques avoisinantes telles que les tendons des adducteurs et/ou celui des grands droits. En d’autres termes, on peut la considérer comme une pubalgie complète ( haute+basse)

III Traitements

En ostéopathie, la pubalgie est longue à traiter car pour la réussite d’un traitement un repos ( activité physique) allié le plus souvent à un traitement médical pour une réussite plus rapide. En moyenne avec l’ostéopathie, nous divisons le temps par 2 pour la disparition de la douleur. Connaître avec exactitude l’origine de la pubalgie est essentiel pour un traitement spécifique adapté.

IV Conclusion

La pubalgie est une des pathologies longue à traiter. Si le patient ne joue pas le jeu du repos et du traitement médical adapté alors il n’y aura que peu d ‘effet. En effet, beaucoup d’entre eux vont tenter de reprendre leur activité sportive lorsque la douleur sera amoindrie. Il est important de respecter un repos sportif total jusqu’à la fin du traitement.

Posted in: Articles, Pathologies chez l'adulte, Pathologies de l'enfant, Pathologies de la femme enceinte

Leave a Comment (0) ↓