Blog

Les douleurs liées au coccyx

Il arrive souvent au cabinet que je reçoive des patients souffrant du coccyx. La plupart du temps cela est causé par une chute sur les fesses mais il se peut également que la notion de traumatisme ne soit pas présente lors de l’interrogatoire. Il arrive aussi que certains patients, ayant connu un problème de la sorte dans leur passé, me posent des questions sur la pratique de certains de mes confrères pour traiter un coccyx douloureux. Cette pratique, que je n’utilise pas d’ailleurs, légèrement invasive, est le touché rectal.coccyx

I Coccyx : petit rappel anatomique

Le coccyx est un os proéminent qui s’articule avec le sacrum. Il est composé de 4 vertèbres soudées entre elles. C’est le reliquat de l’évolution humaine. De nombreux ligaments tels que les ligaments sacro-coccygiens ou les ligaments ilio-coccygiens ainsi que de nombreux muscles maintiennent le système articulaire en place. La douleur du coccyx se nomme la coccygodynie.

II Causes des douleurs

Il y a 2 types de causes évoquées au cabinet : le traumatisme direct ou bien l’apparition d’une coccygodynie non traumatique.

a) La cause traumatique

Qui n’est jamais tombé sur les fesses un jour, se relevant péniblement avec une douleur atroce au coccyx ? La plupart du temps, le sujet souffre tellement que s’asseoir est un véritable supplice. Un petit tour aux urgences s’impose afin d’établir un cliché radiologique du coccyx. Plusieurs choses peuvent être observables :

  1. L’absence de lésions anatomique

  2. Fracture

  3. Fêlures

  4. Déviation ( peut être accompagné de fêlures et de fracture )

b) La cause non traumatique

Cela arrive souvent que le sujet n ‘évoque aucun traumatisme direct sur le coccyx mais qu’il souffre le martyr du coccyx. Cela intéresse la vision mécanique de l’ostéopathe. Une lésion articulaire lombo-sacré ou sacro-iliaque peuvent à elles seules provoquées des coccygodynie par le biais d’étirements ligamentaires douloureux.

III Traitements

Il existe donc différents types de traitements : le traitement interne et le traitement externe

a) Traitement interne : le toucher rectal

Assez peu pratiqué de nos jours, c’est le remède le plus invasif qui soit ( hormis les cas extrêmes de chirurgie du coccyx, ablation etc). Le praticien vient par toucher rectale contacter le coccyx et par le biais de manipulation ( désagréable surtout pour l’homme car le rectum est plus loin du coccyx que chez la femme) vient rectifier la lésion articulaire. Je rassure souvent mes patients qui dans leur jeunesse ont connu une telle manipulation. Oui cela se fait, mais pour moi on peut éviter une telle intrusion dans l’intimité du patient.

b) Traitement externe : la manipulation du sacrum

C’est le traitement que j’applique au cabinet avec de bons résultats. Il suffit de redonner une mobilité totale au sacrum pour qu’ indirectement je redonne une meilleure tension ligamentaire souvent responsable des douleurs. 1 à 2 séances peuvent suffire pour arriver à la sédation totale des douleurs.

III Conclusion

L’ostéopathie peut être très efficace sur des coccygodynie lorsque celle ci n’est pas compliquée d’une fracture. Très rapidement le patient ressentira un confort et une possibilité de s’asseoir correctement. Chaque ostéopathe à sa recette pour traiter cela. Par voie interne ou externe les résultats sont probants même si j’ai, pour ma part, une préférence pour le traitement indirect externe. Et vous, quelle serait votre traitement idéal ?:)

Posted in: Articles, Pathologies chez l'adulte, Pathologies de l'enfant, Pathologies de la femme enceinte

Leave a Comment (0) ↓